Forexlive Americas FX News Roundup: les rendements du Trésor montent à nouveau

stocks list


Marchés :

  • L’or a chuté de 3 $ à 1954 $
  • Les rendements obligataires américains à 10 ans augmentent de 14 points de base à 2,48 %
  • Le pétrole brut WTI augmente de 69 cents à 112,97 $
  • Le S&P 500 gagne 20 points à 4 540
  • CHF et CAD en tête, JPY à la traîne

L’Europe et l’Asie ont connu une journée relativement calme pour le commerce nord-américain, mais cela n’a pas duré longtemps. Une fois de plus, c’est le marché obligataire qui a donné le coup d’envoi. Le pétrole a inversé une perte pour ajouter à la pression inflationniste, mais il semble que ce soit une note de Citigroup appelant à quatre hausses de 50 points de base cette année qui a fait bouger les choses ; BAML a également proposé quelque chose de similaire.

Personne ne veut attraper le couteau qui tombe sur les obligations et les rendements ont augmenté de façon spectaculaire, menés par le ventre. Cela a poussé 3s10s dans l’inversion avec plusieurs autres points le long de la courbe.

D’autres pays ne se sont même pas approchés des mouvements obligataires correspondants, à l’exception du Canada et c’est le dollar canadien qui a eu la performance stellaire de la session, cassant 1,2500 et continuant à 1,2468 dans ce qui sera la clôture la plus basse de l’année et seulement une poignée de pips loin des plus bas intrajournaliers de l’année à 1,2450.

Les cross du yen continuent d’augmenter de façon spectaculaire. L’AUD/JPY flirte avec une fin plate aujourd’hui, mais ce sera 8 semaines de gains d’affilée et cette semaine a été la plus importante à ce jour. C’est le CAD/JPY qui a gagné le plus de terrain aujourd’hui alors que les prix de l’énergie ont augmenté, menés par le gaz naturel.

Qu’est-ce qui explique la résilience des actions ? La dernière théorie est que le marché est réconforté par la Fed face à une inflation plus élevée. L’idée est qu’une augmentation de 50 points de base et/ou plus par la suite garantira que l’inflation reste contenue et que la tendance à long terme d’inflation et de coûts d’emprunt faibles persistera, même si elle s’accompagne d’une croissance plus faible. D’autres pointent vers les flux et la fin du trimestre.

L’euro a terminé la journée en légère baisse. Il avait augmenté en Asie, atteignant 1,1037, mais a été ramené à 1,0982 par la force du dollar.

Le câble a été frappé par un tour d’achat rapide à 1,3220 pour correspondre au plus haut asiatique, mais n’a pas réussi à le franchir, puis les vendeurs sont intervenus pour le repousser à 1,3187, ce qui est inchangé ce jour-là.

L’action reste sur l’USD/JPY, qui est passé de 121,75 à 122,25 mais n’a pas réussi à casser le plus haut d’hier à 122,39 malgré le bond des rendements. Ce sera quelque chose à surveiller dans les échanges de Tokyo lundi.

Rappel : les horloges britanniques avancent d’une heure le week-end.



Lien vers la source