BOC Toni Gravelle

C’est exactement ce à quoi je m’attendais, c’est tiré de la dernière édition du « hymnal des banquiers centraux ». Ce discours aurait pu être prononcé par n’importe quel membre du FOMC et il n’aurait pas haussé un sourcil.