Guide du commerce événementiel : Rapport sur l’emploi au Canada (juin 2022)

stocks list


Vous recherchez un événement de haut niveau pour échanger mais en restant à l’écart des NFP ?

Voici comment vous pouvez lire le rapport sur l’emploi au Canada demain (8 juillet, 00h30 GMT) !

Découvrez ce qui s’est passé la dernière fois, comment le Loonie a réagi et ce que les analystes attendent de la prochaine publication.

Que s’est-il passé avant ?

  • Le Canada a ajouté 39,8 000 emplois en mai contre une augmentation prévue de 28,5 000
  • Le taux de chômage au Canada est passé de 5,2 % à 5,1 %
  • Revenus d’embauche à grande échelle tirés par le travail à temps plein

Le rapport sur l’emploi de mai a brossé un tableau optimiste du marché du travail canadien, alors que les indicateurs avancés et de base montraient une amélioration.

Un total de 39 800 emplois ont été ajoutés pour le mois, dépassant le gain précédent de 15 300 et l’augmentation estimée de 28 500. C’était suffisant pour amener le taux de chômage de 5,2 % à 5,1 % au lieu de se maintenir comme prévu.

Un examen plus approfondi des chiffres révèle que l’embauche à temps plein (+135 000) est à l’origine de la hausse de l’emploi, tandis que l’embauche à temps partiel a chuté (-96 000). Les gains ont été répartis dans diverses industries, le secteur de la production de services ajoutant 81 000 postes.

De plus, le salaire horaire moyen a augmenté de 3,9 % par rapport à la précédente augmentation d’une année à l’autre de 3,3 % en avril. Le taux d’activité est demeuré inchangé à 65,3 %.

15 min de superposition de paires de devises CAD

Un rapide coup d’œil à la superposition des paires de huards lors de la publication de l’emploi révèle que les gains du CAD ont été de courte durée par rapport au dollar, mais qu’ils ont résisté à l’euro, à la livre et autres. devises matières premières.

Qu’attend-on cette fois ?

  • L’économie canadienne créera 20 000 emplois en juin
  • Le taux de chômage devrait rester stable à 5,1 %

Les analystes ne placent pas exactement la barre trop haut pour le rapport de juin, car les estimations indiquent une augmentation de 20 000 et aucun changement dans le taux de chômage.

Les commerçants sont toujours susceptibles d’accorder une attention particulière à l’emploi à temps plein et à temps partiel, ainsi qu’aux secteurs qui enregistrent une augmentation de l’embauche. Le taux d’activité et le salaire horaire moyen pourraient également attirer l’attention car ils indiqueraient le resserrement du marché du travail.

Dans tous les cas, soyez à l’affût de toute surprise positive ou négative, car cela pourrait déclencher un énorme contrecoup parmi les pairs du Loonie. Un autre résultat plus fort que prévu pourrait renforcer ÉPI rétrécissement des espoirs, ce qui pourrait pousser une autre jambe plus haut pour la devise canadienne.

Et, comme toujours, si vous ne vous sentez pas à l’aise pour échanger des informations supplémentaires volatilitéil n’y a pas de honte à assis sur la touche et regarder l’événement se dérouler!



Lien vers la source