Il n’y a que deux explications possibles pour le marché du pétrole

stocks list


Le pétrole a rapidement balayé les inquiétudes sur les actions et les échanges de risques généraux une fois de plus aujourd’hui et a progressé, ajoutant 2,29 $ pour s’établir à 85,60 $.

Cette perte sur le Nasdaq et le Russell 2000 n’a guère été une bosse sur le marché pétrolier.

Selon moi, il n’y a que deux explications possibles :

1) Quelqu’un stocke du pétrole par crainte d’une guerre russo-ukrainienne et des sanctions associées contre la Russie, achetant chaque baril disponible.

2) Le marché est exceptionnellement tendu

La première ressemble à une théorie du complot, il est donc assez facile de la rejeter. Mais la deuxième idée est également difficile à soutenir, car omicron réduit certainement la demande de conduite et de vol. Je peux adhérer à l’idée d’un marché très serré plus tard cette année et au-delà lorsque nous reviendrons à la normale (espérons-le), mais la vitesse de ce rallye et l’approvisionnement incessant ne sont pas naturels.

Quant à la situation en Ukraine, on pourrait penser qu’on verrait les prix de l’essence augmenter s’il y avait thésaurisation, mais cela pourrait simplement refléter un marché physique où il n’y a rien à acheter.

Je ne sais pas si nous aurons une réponse à moins que la Russie ne se démobilise près de la frontière et cela pourrait prendre un certain temps.

En ce qui concerne la lecture directe du FX, à un moment donné, le dollar canadien doit commencer à refléter 85 $, car il est loin de cela en ce moment. Bien sûr, c’est en partie parce qu’il n’y a pas d’investissements de plusieurs milliards de dollars dans la nouvelle production canadienne, mais c’est un véritable vent arrière pour les termes de l’échange et les investissements viendront si le pétrole reste fort. Le pétrole à 100 $ dans une bonne économie est facilement un cas de 1,15 USD/CAD.



Lien vers la source