La Fed veut voir des conditions financières plus strictes, mais pas d’un coup

stocks list


La présidente de la Fed de Cleveland et membre du FOMC, Lorreta Mester, a déclaré vendredi dans une interview à CNBC que la Fed souhaitait voir des conditions financières plus strictes, mais pas toutes en même temps. “Nous sommes dans une phase de recalibrage pour politique monétaire», a-t-il dit, ajoutant que l’objectif de la Fed est de contrôler l’inflation, mais aussi de soutenir l’expansion et de maintenir des marchés du travail sains.

Remarque additionnelle:

“Les marchés lisent les mêmes données que nous.”

“Nous devons être déterminés à ramener les taux au neutre.”

“Je voudrais atteindre le taux neutre de 2,5% d’ici la fin de l’année.”

“Une fois au taux neutre, la Fed sera en ‘bonne position’ pour évaluer l’économie.”

“D’autres choses que la politique monétaire affectent l’inflation.”

Interrogé sur le téléchargement de points de 75 bps, Mester a déclaré “nous n’avons pas besoin d’y aller”.

“Je préférerais être plus délibéré et intentionnel.”

“Je soutiendrais une hausse de 50 points de base en mai et quelques réunions supplémentaires par la suite.”

Un mouvement gigantesque vers le taux des fonds fédéraux n’est “pas la bonne voie à suivre”.

“Je préfère être plus cohérent.”

“Une fois que nous arrivons au point mort, où les taux aller dépendra de la façon dont l’économie se comporte.

“Suivons un chemin méthodique, pas trop agressif.”

“L’impact d’une hausse des taux de 75 points de base n’est pas nécessaire.”

“Je préférerais augmenter de 50 points de base plus tôt dans la trajectoire de la hausse des taux.”

“Ma prévision est que la croissance économique ralentira à plus de 2% cette année.”

“Je suis convaincu que nous pouvons mettre l’inflation sur une trajectoire descendante et maintenir l’expansion.”

“Le risque d’une inflation aussi élevée, pendant si longtemps est le risque pour les anticipations d’inflation.”

“Il est important que la Fed poursuive ses hausses de taux.”

“Je veux être très délibéré et intentionnel et passer au neutre rapidement d’ici la fin de l’année.”

“Je pense qu’il faudra quelques années pour que l’inflation revienne à 2,0%, et les réductions de bilan réduiront également les logements.”



Lien vers la source