Le Forex a ses favoris et ses exclus parmi les banques centrales

stocks list


Le Forex a ses favoris et ses exclus parmi les banques centrales

Même les banques centrales ne seront pas sauvées si elles cessent d’obéir au marché

– Puis-je parler à la banque centrale ?

– Il est occupé en ce moment.

– Qu’est-ce que tu fais?

– Faites-vous toucher.

La détermination des banques centrales à protéger une politique monétaire ultra-douce est régulièrement attaquée fin octobre. Inspirés par une inflation élevée, les investisseurs s’attendent à une augmentation des coûts d’emprunt plus tôt que promis par les régulateurs. Une fois que ces derniers ont fait semblant d’ignorer les signaux du marché, ils ont décroché un crochet du droit.

La Banque de réserve d’Australie avait tenté de défendre l’objectif obligataire à 3 ans et a ensuite abandonné l’idée. L’Australien a été consolidé. La BCE avait déclaré que si le marché allait trop vite, ce n’était pas leur affaire. Les obligations européennes et les taux EURUSD ont grimpé en flèche. À l’époque, les investisseurs semblaient s’offusquer des banques centrales qui ignoraient leurs signaux.

L’ancien président de la BCE Wim Duisenberg pouvait se permettre de dire « J’écoute, mais je n’écoute pas » en 2001, mais cette position n’est pas abordable de nos jours.

En mars 2020, Christine Lagarde s’est trompée en disant que la BCE n’était pas censée réguler les spreads sur le marché obligataire. En conséquence, il a dû s’excuser alors que les rendements obligataires montaient en flèche. Une situation similaire s’est produite en octobre. Vous voulez être le meilleur pour tout gâcher ?

Les marchés ont eu beaucoup d’influence et de pouvoir au cours des 20 dernières années, ce qui ne doit pas être ignoré. L’énorme liquidité de la Fed et des autres régulateurs les a fait se sentir omnipotents. Maintenant, ils croient qu’ils peuvent dicter aux banques centrales ce qu’elles doivent faire. Normaliser la politique monétaire en réponse à la hausse de l’inflation ou non ? Retirer le QE ou pas ? L’argent est la principale raison des différends, en fin de compte. Le manque d’argent est une autre raison.

Cependant, les investisseurs pardonnent à ceux qui sont touchés par le concept de « salle des glaces ». Bien qu’inattendue, la décision de la Banque du Canada de renoncer à l’assouplissement quantitatif dans un contexte de reprise économique a été bien accueillie par le marché. Non seulement le dollar canadien, mais aussi le dollar néo-zélandais et la livre sterling se sont consolidés. Qu’est-ce que ces pièces ont en commun ? Le fait que ses banques ne soient pas disposées à fermer les yeux sur la hausse de l’inflation. Ils sont sceptiques quant au caractère temporaire des prix élevés et pessimistes quant à l’inaction de leurs pairs étrangers. Un pessimiste a rencontré un jour un optimiste et a pris son dernier verre à moitié plein d’eau…

Les investisseurs, bien sûr, aiment ceux qui normalisent la politique monétaire et détestent ceux qui ne le font pas. Pourquoi les marchés financiers ne devraient-ils pas revenir à la normale alors que l’économie se redresse ? Je ne serais pas surpris si Mark Carney de la Banque d’Angleterre essayait simplement de plaire au marché, affirmant que le régulateur devrait intervenir pour lutter contre l’inflation. Malheureusement, la tentative en vain – le Brexit créait de l’incertitude pour la livre sterling, et maintenant c’est la Banque d’Angleterre. L’amour et la haine sont à un pas, n’est-ce pas ? Vont-ils manger la BoE au petit-déjeuner à moins que le taux de REPO n’augmente début novembre ? Attendons voir. Pendant ce temps, le vieil adage « Ne jouez pas contre la Fed » prend un nouveau sens. Ne jouez pas contre le marché !

Tableau des prix EURUSD en mode temps réel

Le contenu de cet article reflète l’opinion de l’auteur et ne reflète pas nécessairement la position officielle de LiteForex. Le matériel publié sur cette page est fourni à titre informatif uniquement et ne doit pas être interprété comme un conseil en investissement aux fins de la directive 2004/39/CE.

Évaluez cet article :

{{valeur}} ({{count}} {{title}})





Lien vers la source