Les actions de GME augmentent après les heures malgré une grosse perte de bénéfices

stocks list


  • GameStop a publié ses résultats du premier trimestre après la fermeture du marché le mercredi 1er juin.
  • Le détaillant de jeux vidéo a signalé un BPA ajusté qui a raté les prévisions de 0,86 $.
  • Wall Street s’attendait à ce que GME rapporte -1,22 $ de BPA ajusté sur un chiffre d’affaires de 1,32 milliard de dollars.

Arrêt de jeu (GME) Valeurs a grimpé de 5,9% hors des heures mercredi à 128,50 $ après avoir signalé une perte importante de revenus pour le premier trimestre, mais alors que le marché digérait les résultats, la brève hausse a reculé et s’est stabilisée avant l’appel des résultats.

L’action meme très suivie a enregistré une perte ajustée de bénéfice par action (EPS) de 2,08 $. Cela a raté de loin la prévision de -1,22, 86 cents de moins que l’objectif pour être exact. Les revenus ont été le seul signe positif, avec des ventes de 1,38 milliard de dollars dépassant les prévisions de Wall Street de 60 millions de dollars. Les actions ont chuté de 2,7% à 121,40 $ lors de la session régulière.

lire aussi: Les actions MULN augmentent parce que les tests de batterie semblent prometteurs, mais le sont-ils ?

Les revenus ont augmenté de 7,8 % d’une année sur l’autre, ce qui, selon la direction, reflète à la fois l’expansion et les nouvelles relations avec la marque. La société a considérablement augmenté ses stocks par rapport au premier trimestre de 2021. Ils sont passés de 571 millions de dollars à 918 millions de dollars au premier trimestre.

Malgré une perte nette de 157,9 millions de dollars, GameStop a terminé le trimestre avec 1,035 milliard de dollars en espèces dans les livres et aucune dette impayée. La perte était plus du double de la perte du premier trimestre il y a un an, qui était de 66,8 millions de dollars, ou 1,01 $ par action. La perte croissante est le résultat de l’augmentation du coût des marchandises vendues (COGS) de 74 % des ventes nettes à 78 %. De plus, les frais administratifs sont passés de 29 % à 32,8 % du chiffre d’affaires net. Cela s’est traduit par une perte nette de 11 % au lieu de 3 % du bénéfice net. La marge brute a diminué de 25,9 % à 21,7 % en glissement annuel.


Aimez-vous cet article? Aidez-nous avec vos commentaires en répondant à ce sondage :



Lien vers la source