Loonie : Regardez de plus près. Prévisions au 13.09.2022

stocks list


Les hausses de taux agressives de la Banque du Canada et le rallye des indices boursiers américains stimulent USDCAD vers le bas. Que va-t-il se passer, une cassure de la tendance haussière ou une correction ? Discutons de la question et faisons un plan d’affaires.

Analyse fondamentale hebdomadaire du dollar canadien

La proximité territoriale avec l’économie américaine, qui fonctionne mieux que d’autres, augmente la demande pour n’importe quelle devise. La ruée réussie du dollar canadien en septembre le confirme. Une reprise des indices boursiers américains et un resserrement monétaire agressif de la Banque du Canada ont éclipsé des facteurs négatifs tels que la chute des prix du pétrole à un creux en janvier.

Le huard est la deuxième meilleure performance du G10 depuis le début de 2022, en grande partie en raison de la frontière commune avec les États-Unis.Grâce à des mesures de relance budgétaire et monétaire massives liées à la pandémie, la demande intérieure américaine a augmenté et le marché du travail reste solide . Le huard n’est pas un parasite, mais le Canada profite de sa proximité avec son voisin du sud.

Le dollar américain est soutenu par le resserrement monétaire agressif de la Banque du Canada. Après cinq hausses depuis mars, dont une hausse de 100 points de base en juillet et une hausse de 75 points de base en septembre, les taux au jour le jour ont atteint 3,25 %, leur plus haut niveau en 14 ans. Lors de la dernière réunion, la BdC est restée agressive, permettant aux investisseurs de s’attendre à une nouvelle hausse des coûts d’emprunt, à au moins 3,75 %, jusqu’à la fin de 2022.

Pendant ce temps, le resserrement monétaire a des effets sur l’économie canadienne. En juillet, l’inflation a ralenti de 8,1 % à 7,6 %. En août, l’emploi a chuté de 39,7 mille, une surprise pour les experts de Bloomberg. Le chômage est passé à 5,4 % par rapport à un creux record de 4,9 % en juin et juillet.

Taux de chômage au Canada

Source : Bloomberg.

Théoriquement, un ralentissement de la croissance des prix à la consommation et un ralentissement du marché du travail peuvent ralentir le resserrement monétaire. Par conséquent, le dollar canadien pourrait baisser légèrement. Les experts de Reuters prédisent que la paire USDCAD montera à 1,3 en trois mois avec sa baisse ultérieure à 1,25 en un an. Un tel scénario implique une baisse du taux des fonds fédéraux d’au moins 25 pb en 2023, attendue par 47% des experts.

Le huard devrait se raffermir à moyen terme. Ceci est confirmé par les prévisions de Goldman Sachs et UBS selon lesquelles Brent il atteindra 125 dollars le baril l’an prochain dans un contexte de baisse des exportations russes.

USDCAD plan de trading pour une semaine

L’amélioration de l’appétit pour le risque à l’échelle mondiale est le principal moteur de la USDCAD déclin à court terme. Cela confirme les quatre jours S&P 500 rebond sur les anticipations de ralentissement de l’inflation aux États-Unis La situation boursière est aussi catastrophique qu’à la mi-août. Alors, entrez les achats USDCAD lorsque le prix rebondit sur la zone de support 1293-1295.

Graphique des prix USDCAD en mode temps réel

Le contenu de cet article reflète l’opinion de l’auteur et ne reflète pas nécessairement la position officielle de LiteFinance. Le matériel publié sur cette page est fourni à titre informatif uniquement et ne doit pas être considéré comme un conseil en investissement aux fins de la directive 2004/39/CE.

Évaluez cet article :

{{la peine}} ( {{count}} {{title}} )





Lien vers la source