Titre : “Biden ne parvient pas à obtenir des engagements majeurs en matière de pétrole et de sécurité lors du sommet arabe”

stocks list


Le président américain Biden s’est rendu au Moyen-Orient pour plaider en faveur d’une augmentation de la production de pétrole. J’ai vu beaucoup de “Non, il est parti pour…”. Bien sûr, il a eu des réunions sur d’autres questions, mais pour Biden, le pétrole est la grande préoccupation en ce moment. Les élections américaines de mi-mandat approchent à grands pas et les automobilistes en colère devront être apaisés.

Les principaux médias financiers préviennent qu’une augmentation de la production n’est pas imminente, toute décision devra attendre, au moins, la prochaine réunion du cartel pétrolier (OPEP+).

Reuters résume le voyage de Biden avec le titre “Biden ne parvient pas à assurer la sécurité majeure, les engagements pétroliers au sommet arabe”. Bientôt:

Biden est venu en Arabie saoudite dans l’espoir de conclure un accord sur la production de pétrole pour aider à faire baisser les prix de l’essence.

Il quitte la région les mains vides mais avec l’espoir que le groupe OPEP+…

“J’ai hâte de voir ce qui arrivera dans les mois à venir”

Bloomberg :

Les responsables saoudiens ont souligné que toute décision de pomper davantage serait prise dans le cadre de l’OPEP+.

“Nous écoutons nos partenaires et amis du monde entier, en particulier des pays consommateurs”, a déclaré le ministre des Affaires étrangères, le prince Faisal bin Farhan, aux journalistes. “Mais en fin de compte, l’OPEP+ suit la situation du marché et fournira de l’électricité selon les besoins.”

Dans l’état actuel des choses, nous attendons le 3 août (la prochaine réunion de l’OPEP +) pour voir si le trajet a peut-être porté ses fruits en termes d’augmentation de la production de pétrole.

Oh oui. Le coup de poing. Il semble que ce soit le titre principal.

Gardez un œil sur le pétrole, cependant, les amis. Nous serons sur le pont dimanche soir, heure américaine, et lundi matin en Asie, pour la réouverture des contrats à terme sur le pétrole à 18h, heure de New York.



Lien vers la source